Ancien Président national

La cérémonie d'adieu à notre président national le général François Koscher

General_Francois_Koscher

Les obsèques du président national de l’Association nationale des membres de l’Ordre national du Mérite, le général François Koscher se sont déroulées le vendredi 30 avril 2010, en la chapelle Saint-Louis de l’Ecole militaire, à Paris. Mme Chantal Koscher en compagnie de ses trois enfants, petits-enfants et de leur famille ont été très entourés. Le Grand Chancelier de la Légion d’honneur et Chancelier de l’Ordre national du Mérite, le général d’armée Jean-Pierre Kelche, le président national de la Société d’entraide des membres de la Légion d’honneur, le général d’armée Hervé Gobillard, nombreuses autorités civiles et militaires, des amis du couple, des présidents de section et compagnons de l’ANMONM, des porte-drapeaux avaient tenu à être présents. Durant la cérémonie un premier hommage a été rendu par un des proches amis du président national, le général de brigade aérienne Claude Mennessier. Il a retracé la carrière militaire, civile, associative et personnelle du président et souligné ses grandes qualités humaines. Les trois enfants du général François Koscher et les petits-enfants ont témoigné de leur profond attachement à leur père et grand-père. En conclusion des hommages, le vice-président de l’ANMONM, M. Bernard Debrades, a prononcé un éloge sur les qualités de « guide », de novateur et de rassembleur de notre défunt président. De l'avis de toutes les personnes présentes, le temps de l'adieu clôturant la cérémonie religieuse a montré toute la dignité, le respect et la très profonde émotion qui étreignait chacun et chacune.

Elle s’est clôturée dans une salle de l’école militaire où Mme Koscher avait convié l’assistance à prolonger ce grand moment de partage et de fraternité.

Son action et l’héritage qu’il nous laisse

Le général Koscher a été un président enthousiaste, dynamique et a véritablement donné une nouvelle impulsion à notre association, à laquelle il était profondément dévoué. Faisant toujours passer l'intérêt collectif avant son propre intérêt, il s'est profondément investi dans le développement de l’ANMONM reconnue moderne et plus attractive.

Le général Koscher a « mis en marche » notre association. De nombreux chantiers ont vu le jour sous sa houlette : commission permanente du développement et du recrutement, commission de célébration du cinquantenaire de la création de l'Ordre national du Mérite, commission d'harmonisation du site Internet, modernisation de l'association avec la gestion centralisée des reçus fiscaux, mise en place d'une charte graphique, mise en place d'une comptabilité normalisée, réalisation du mémento du président et du secrétaire, refonte du mémento du trésorier (en cours), refonte de la base de données centralisée SAGASE (Système automatisé de gestion des adhérents et des sections) pour la rendre adaptable à nos nouveaux besoins (en cours), refonte du site Internet national pour permettre à chaque section de disposer de son propre site Internet (mise en ligne prochaine), le Guide du recrutement (en cours) pour amplifier le rayonnement de notre association en accueillant de nouveaux adhérents, renégociation d'un contrat d'assurance pour tous les compagnons de notre association, passage de la revue Le Mérite de trois à quatre numéros par an, institution d'un fonds de secours « tempête-cataclysme » pour ceux de nos compagnons qui seraient éprouvés par un accident climatique etc. Plusieurs conventions sont également en cours de négociation.

Il avait donné au « devoir de mémoire » une image nouvelle. Ainsi, chaque 3 décembre (date anniversaire de l'acte fondateur de notre ordre), après une remontée des Champs-Elysées en cortège précédé de tous nos drapeaux, une cérémonie du souvenir dite du « Ravivage de la flamme » à l'Arc de triomphe de l’Étoile. A cette occasion, il a mis en exergue notre prix national du civisme pour la jeunesse, événement majeur de l’année pour rendre hommage à la jeunesse méritante.

Il avait par ailleurs entrepris un travail de fond concernant l'image de notre association tant auprès des personnalités françaises qu'étrangères. Il a lancé le développement des sections étrangères, poussant à la création de sections dans de nombreux pays. Il serait trop long de donner tous les détails de son action en la matière.

Bien d'autres choses étaient en cours et la nouvelle équipe déploiera toute son ardeur pour faire aboutir les chantiers qu'il avait lancés et qu’il nous a laissés en héritage.

Nous devons transmettre sa mémoire pour rester fidèle au souvenir de notre président et poursuivre son œuvre avec la même détermination !

" EN ATTENTE DE MODIFICATION" - le 2 juin 2016